mercredi, 22 novembre 2017
A+ R A-

L'Histoire d'Arbrissel

            

Les premières sources écrites qui font mention de la commune apparaissent à la fin du XIe siècle.

C'est grâce à Robert d'Arbrissel que la paroisse est mentionnée dès cette époque ; celui-ci naquit en effet en ce lieu ex pago Redonensi oriundus, villae quae vulgo Arbrissellum nuncupatur « originaire du pays de Rennes, dans le village vulgairement nommé Arbrissel ». La tradition dit que cette naissance eut lieu à La Boussardière ; malheureusement aucun texte ne le confirme.

Dans le précieux cartulaire de l'abbaye de la Roë, conservé aux archives départementales de la Mayenne, figurent des formes variées : Arbressel, Arbrisel (fin XIe s), Arbressellum (fin XIe s), ecclesia et parrochia (église et paroisse) de Arbrisel (entre 1128 et 1138), burgo (bourg) de Arbrisel (1128 et 1138).

Vers 1330, on relève Arbrexel et au XVe siècle, apparaît une autre variante, Erbressel (1499). Mais au XVIe siècle on écrit à nouveau Arbressel (1509).

Il semble qu'à partir de cette période le nom ait changé au moins de prononciation, sinon de sens, puisque pendant trois siècles, on va l'écrire Arbresec, sous des formes plus ou moins proches : ecclesia de Arbore Sicca (1516) (église d'Arbre Sec), Erbesecq (30 décembre 1519) (déformation d'Arbre Sec ?), au XVIIIe siècle Arbresec (Ogée) ou Arbre Sec (carte de Cassini).

Même le cadastre du XIXe siècle, dit napoléonien, enregistre la commune sous ce nom d'Arbressec en 1829. Mais ce sont là des formes écrites et on ne sait pas exactement quel était le mot vraiment parlé par les habitants.

Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle que la forme Arbrissel réapparaît dans les actes officiels, précisément en 1865, dans les registres d'état-civil de la commune. Elle remplace alors et jusqu'à aujourd'hui la forme Arbresec.

Ces variations de désignations tout au long des dix siècles passés rappellent que l'orthographe des noms communs, tout comme celle des noms propres, n'a jamais été figée. Le détail du nom de lieu Arbrissel a souvent changé, en fonction de l'origine de ceux qui l'écrivaient: s'ils étaient religieux, ils lui donnaient une forme latine ou plus proche du terrain, ils le transcrivaient alors au plus près de la réalité parlée, alors qu'un scribe étranger pouvait mal le comprendre et le déformer en l'écrivant. Il semble cependant que la forme la plus souvent employée par les habitants dans la paroisse, puis la commune, ait été Arbrissel. Quant à l'origine et au sens du mot, ils ne posent pas de problème : le toponyme signifie arbrisseau (petit arbre) qui se disait arbrissel ou arbressel au Moyen Âge.

 

Robert d'Arbrissel

Au XIème siècle, Hervé de l'Epine, petit-fils de Hervé de Martigné, en est le seigneur.

Robert d'Arbrissel, né à Arbrissel ( à la Boussardière ) au milieu du XIème siècle, hérite de l'église et la céde à l'Abbaye de la Roë, en Anjou, qu'il a lui-même fondée en 1096. Jusqu'à la révolution, la paroisse dépent de cet établissement de chanoines réguliers de Saint-Augustin.

Le fameux Robert d'Arbrissel, après avoir connu les honneurs à la cour épiscopale de Rennes, vit en ermite dans la forêt de Craon et érige en 1101 une seconde Abbaye illustre en Anjou : Fontevrault. Il meurt en 1117.

On peux découvrir dans l'église d'Arbrissel, une statue en bois grandeur nature de Robert d'Arbrissel en ecclésiastique.

Cette représentation date du XVIIème siècle.

Encore aujourd'hui, Robert d'Arbrissel laisse sa trace sur la commune et les alentours, une association et un circuit de randonnée portent, entre autres son nom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.